Academy Formation Coaching 

Programme Diététique, bien-être et santé

Le jeûne intermittent (intermittent fasting en anglais) est un terme recouvrant une famille de régimes alimentaires consistant à alterner des périodes de jeûne et des périodes d'alimentation normale. Ces régimes sont réputés pour réduire le poids et la masse graisseuse.

 

Le jeûne intermittent peut être une stratégie viable pour réduire l'apport calorique, le poids, la masse grasse et améliorer la sensibilité à l'insuline.

 

Le jeûne intermittent alterne des périodes de jeûne et des périodes d'alimentation normale. La durée des phases de jeûne est modulable. Les schémas de jeûne intermittent peuvent être regroupés en trois catégories :

Le jeûne complet ou jeûne hydrique, où seuls l'eau ou des boissons non caloriques comme le thé ou le café sont consommés les jours de jeûne.

 

Le jeûne en jour alterné (alternate-day fasting) est une forme de jeûne complet qui alterne un jour d'alimentation normale pour un jour de jeûne. La durée du jeûne peut être variable, de 12h jusqu'à 48h.


La restriction d’énergie intermittente (intermittent energy restriction), comme le jeûne en jour alterné modifié (alternate-day modified fasting) ou le régime 5:2, qui autorise la nourriture les jours de "jeûne modifié" mais avec un apport calorique bien moindre les jours de jeûne de l'ordre de 20% des jours normaux, ou approximativement jusqu'à 600 calories. Ces variantes sont censées moins impacter l'humeur et faciliter la tolérance par rapport au jeûne complet.


L'alimentation en temps restreint (time-restricted feeding) autorise l'alimentation pendant une fenêtre de temps restreinte chaque jour. Une forme commune consiste à jeûner pendant 16 h chaque jour et ne manger que pendant les 8h restantes, et il existe des variantes avec 12 h de jeûne et 12 h d'alimentation ou 23 h de jeûne et 1 h d'alimentation.
À titre d'exemple : sauter le petit déjeuner et commencer à manger à midi si votre dernier repas de la veille se situe à 20 h correspond à un cycle de jeûne de 16 heures.

 

Concernant les aliments qui peuvent être consommés durant les périodes de jeûne, seule l'eau ne déclenche pas le système métabolique qui rompt le jeûne, pourtant les recommandations varient, certains ne préconisant que l'eau, d'autres autorisant le thé ou le café (sans sucre ni lait) ou encore les boissons "0 calorie" avec édulcorant. Le jeûne peut accroître le risque de déshydratation.

 

Le jeûne intermittent a une durée différente (jusqu'à 48h) du jeûne périodique (2 jours ou plus).

Des études sont menées à ce sujet depuis 1943.

 

 

 

 

Le jeûne en jour alterné est efficace pour la perte de poids, similairement à la restriction calorique. La perte de poids a été observée à la fois chez des personnes obèses et des personnes au poids normal. Des résultats préliminaires chez l'homme semblent montrer que le jeûne en jour alterné améliore certains biomarqueurs, dont la masse grasse, le cholestérol LDL, les triglycérides, la sensibilité à l'insuline et la pression artérielle, et sans affecter la masse maigre. Contrairement à la restriction calorique, la perte de poids a été plus souvent maintenue dans le moyen à long terme avec le jeûne en jour alterné. Le jeûne intermittent n'a pas encore été bien étudié chez les enfants, personnes âgées ou les personnes en sous-poids, et pourrait être néfaste pour ces populations. Le jeûne intermittent peut réduire le sommeil paradoxal, mais d'autres potentiels effets sur les fonctions cérébrales sont encore mal connus.

 

Le jeûne intermittent est associé à une plus grande sensation de faim et des sensations amoindries de satiété. Les stratégies de réduction d'énergie intermittente telles que le jeûne en jour alterné modifié, permettant la consommation d'une petite quantité de calories plutôt qu'aucune les jours de jeûne, ont été proposées afin d'être mieux tolérées et maintenues dans le temps, en particulier en accroissant les sentiments de satiété. Ces schémas, bien que semblant efficaces pour la perte de poids, ont pour le moment montré des résultats contradictoires concernant les biomarqueurs.

 

L'alimentation en temps restreint permet une perte de poids moindre voire nulle comparée aux autres variantes de jeûne intermittent. Les jeûnes religieux sont également en cours d'étude, sans confirmation d'efficacité. Le jeûne n'a pour le moment pas démontré de bénéfice pour la prévention ou le traitement du cancer.

 

Une étude publiée en 2018 montre que le jeûne intermittent peut protéger les cellules normales de la toxicité des agents anticancéreux, en réduisant les effets secondaires chez les patients et en augmentant les effets néfastes de la chimiothérapie, de la radiothérapie et de la thérapie ciblée sur les cellules tumorales.

 

C'est une formation complète...

elle vous explique tout dans le moindre détail... Parce qu'il ne s'agit pas UNIQUEMENT de jeûne, mais de comprendre pourquoi vous grossissez...

 

Ce que vous allez recevoir avec cette formation :

 

  1. 5 modules
    1. 7 clés de la réussite
    2. Pourquoi prenons-nous du poids ?
    3. L'eau et la perte de poids
    4. Une alimentation saine pour tous les budgets
    5. Manger vivant, végétarien, végétalien, crudivorisme
  2. Bonus 1
  3. Bonus 2
  4. Un examen
  5. Un EvalQCM
  6. Une certification
  7. Accès 24 heures /24
  8. 7 jours /7